• Large choix de motos de qualité
  • Réservation simple & rapide
  • Service Client disponible 6 jours / 7
  • 100% de clients satisfaits

Flat Track Fever

Finalement la Grande Dépression qui a touché les États-Unis entre 1929 et la Seconde Guerre Mondiale aura eu du bon pour certaines disciplines sportives et c’est dans ce contexte que va naitre une nouvelle discipline moto : le Flat Track.

En 1932, l’American Motorcyclist Association (AMA), lance la « Class A Dirt Track » qui permet aux constructeurs d’engager des prototypes. Mais en 1933 l’AMA lance également une nouvelle catégorie la « Class C » qui regroupe des motos légales mais coursifiées afin réduire les coûts des compétitions motos. Aussi quand les constructeurs ont dû réduire l’ensemble de leurs budgets durant cette période de fragilité économique la « Class C » est devenu naturellement le terrain d’affrontement privilégié de Harley-Davidson et Indian, les constructeurs américains les plus importants.

flattrackpilot

À la fin de la seconde guerre mondiale le championnat se développe et devient le « Grand National Championship » et en 1954 il regroupe 4 disciplines ; 3 courues sur des pistes de Dirt et un sur piste pavée. La disparition de la marque Indian en 1953 laisse presque 10 années à Harley-Davidson pour développer son hégémonie sur la discipline. Et ce jusqu’au championnat 1963 que BSA remporte avec Dick Mann, puis Triumph en 1967, 1968 et 1970.

flattrackbsa

flattracktriumph

Yamaha fut, en 1973, le premier constructeur japonais à gagner ce championnat avec Kenny Roberts au guidon. Ce dernier remporta d'ailleurs de nouveau le championnat en 1974.

flattrackyamaha

À partir de 1975, la discipline se professionnalise encore un peu plus avec l’arrivée des compagnies de tabac comme sponsors. Le championnat devient le Camel Pro Series, puis en 1979 le Winston Pro Series. Le Grand National Championship devient dès lors une véritable pépinière à fabriquer des champions qui s’orienteront par la suite vers les GP500 ; des pilotes comme Freddie Spencer, Eddie Lawson, Wayne Rainey et bien sûr Kenny Roberts ont fréquenté cette discipline.

flattrackcamel

Mais la fin des années 80 voit commencer le déclin de la catégorie ; les constructeurs préférant se tourner vers les nouveaux championnats comme le motocross ou les Grands Prix de vitesse. En effet, pour ces disciplines le consommateur peut s’identifier à ses idoles aves des motos assez proches qui sont disponibles à la vente en concessions alors que les Track Racers doivent être assemblés à la main. Le championnat a alors du mal à attirer les jeunes talents qui lui préfèrent d’autres disciplines plus médiatisées.

Aujourd’hui le Flat Track renait : en 2017 le championnat devient The American Flat Track Championship et avec ce changement de nom survient de nombreuses modifications avec de nouveaux formats de courses, des nouvelles catégories et surtout le retour en force des constructeurs et notamment Indian Motorcycle qui vient tout simplement de réaliser un début de saison parfait avec 5 victoires en 5 courses … Et ce sous l’œil de milliers de spectateurs sur les circuits mais également de milliers de téléspectateurs puisque NBC est également partenaire.

flattrackindian

flattrackindianteam

Cette renaissance est bien sûr confirmée par l’arrivée à nouveau de sponsors et de constructeurs mais on peut aussi la toucher du doigt avec l’explosion des courses et des démonstrations de ce côté de l’Atlantique. Partout en Europe apparaissent des associations ou des organisations destinées à promouvoir le Flat Track ; en France par exemple Vintage Racing Spirit en est le parfait exemple. Ils sont le support de nombreux organisateurs d’événements et proposent de les aider dans la conception, la réalisation et l’organisation de sessions de démonstration. The Royal Racer était d’ailleurs le sponsor officiel de la première course Flat Track Indoor lors du salon de la moto à Lyon.

flattrackelrollo

Ces démonstrations, de Biarritz durant le Wheels and Waves en passant par Montlhéry pour le Café Racer Festival ou par Macon ou Mirande qui proposent des pistes destinées au Flat Track, attirent de plus en plus de participants. Et on assiste à un véritable phénomène de mode aussi bien chez les constructeurs qui proposent des motos avec des looks inspirés de la piste que chez les fabricants de vêtements de moto ou de prêt à porter qui proposent des looks eux aussi très « Flat Track inspired ».

flattrackharley

Des préparateurs comme Roland Sands l’ont vite compris ; il propose un kit de transformation adaptée à l’Indian Scout de série pour la transformer en version Flat Track.

flattrackRSD

On peut ainsi parier que Indian Motorcycle prépare une version civile de sa bête de course et que Harley-Davidson ne tardera pas non plus. On laisse même entendre que des constructeurs japonais sont prêts à lancer leur « Flat Track version ». Alors après la starification des Scramblers voici le retour des Flat Trackers en concessions.